« Il ne sert à rien à l’Homme de gagner la Lune s’il vient à perdre la Terre. »
François Mauriac

Engagement environnemental

Voilà un thème que vous entendez à bien des « sauces ». Les enseignes rivalisent d’imagination pour montrer qu’elles ont un engagement environnemental solide et sincère. Le lien devient souvent assassin quand on oppose production textile et engagement environnemental. A ce titre, tout le monde a souvent vu de nombreuses émissions télévisées montrant nombre d’usines qui fument et combien l’industrie textile est consommatrice de pesticides, de produits chimiques, d’eau et d’énergie. Et pour la plupart de ces émissions, les données annoncées ne sont que stricte et malheureuse vérité. Comme nous l’avons souvent martelé, l’industrie textile réussi à vider des mers… Pour ce qui concerne les pays de production lointaine, ceux qui font que votre T-shirt et votre blue jean valent 4€ chez certaines enseignes, l’intérêt d’investir dans des installations respectueuses de l’environnement est loin d’être à l’ordre du jour. Vous avez déjà pu voir ces usines de teinture qui déversent leurs résidus de teinture à même les rues, les enfants qui travaillent dans des conditions misérables, des images que Victor Hugo a très bien décrites au début de notre siècle. Et pourtant, la volonté du toujours moins cher fait que l’achat qui favorise cet esclavagisme aveugle est chaque jour plus massif.

Il est important d’opposer ces pays à nos productions.

Nous produisons en Europe et en France majoritairement, vous n’êtes plus sans le savoir.

Comment Performance, dans une économie globalisée, réussit à conserver son engagement environnemental ?

  • Au niveau des matières premières, Performance favorise la sélection des matières dans des pays où la main d’œuvre des enfants n’est pas utilisée. Pour ce qui est du coton, nous arrivons à sélectionner les pays de production afin d’éviter certains pays d’Afrique, qui bien que beaucoup plus proche de l’Asie, offrent à leurs travailleurs de bien piètres conditions de travail. Vient ensuite la qualité de la fibre elle-même. Pour le consommateur, les mots comme longues fibres, peigné, cardé, contamination free sont d’obscures définitions techniques. Pour nous, c’est la base qui vous offre une qualité suivie.
  • Au niveau du tissage et du tricotage, ce sont des usines contrôlées, labélisées dont nous rappelons qu’elles sont estampillées ISO 26000. Un label n’est jamais une garantie absolue mais c’est une base de travail sur la chaîne de production d’amont en aval qui vous garanti que vos produits sont réalisés dans des conditions de travail adaptées.
  • Au niveau de la teinture, bête noire de la production textile, nos usines sont toutes labélisées ISO 14001 respect de l’environnement. Nous possédons nos propres stations d’épuration, nous recyclons nos propres déchets que nous utilisons pour chauffer l’eau que nous utilisons !

Le saviez-vous ? Nous n’utilisons pas de produits chimiques pour encoller nos tissus lors de la teinture mais des résidus de la production de pomme de terre et de son formidable amidon. Le rinçage de cet amidon en sortie de production se fait à l’eau claire, elle-même recyclée en circuit fermé. Qui a dit que la nature peut nous offrir tout ce dont nous avons besoin ?

Au-delà de ces éléments, nos créations de fibres comme Natura® et Second Life® mais aussi l’utilisation de Tencel® permettent d’améliorer encore sensiblement les impacts sur l’environnement. Bouteilles plastiques, Eucalyptus, impact CO2 réduit, ce sont ces avancées qui nous permettent d’affirmer haut et fort que nous avons un réel engagement environnemental, pas une simple publicité sur du papier glacé.